conseils

La viscose : une matière éco-responsable ?

Chez Facettes, nous œuvrons pour rendre la mode plus circulaire et responsable. Dans cette démarche éco-responsable, nous avons fait le choix de l’upcycling de matières et bannissons les matières synthétiques afin de ne pas participer à la pollution micro-plastique. Cela n’exclut pas les matières artificielles comme la viscose, que nous avons sourcé pour notre veste en crêpe Diana ainsi que notre veste en twill de lin et viscose. Spoiler, la viscose n’est pas une matière éco-responsable. On s’est dit que ça valait bien quelques explications.

Qu’est-ce que la viscose?

La viscose (parfois marquée CV sur les étiquettes de composition) est une matière artificielle fabriquée à base de bois via un processus industriel et chimique. On obtient une fibre de cellulose qui n’est ni naturelle, ni synthétique, elle est dite « artificielle », c’est-à-dire qu’elle provient de fibres naturelles mais transformée chimiquement.

La viscose est une fibre qui peut être utilisée dans de nombreux tissus et mailles : on peut faire du jersey de viscose, du crêpe de viscose, du satin de viscose etc.

La viscose est-elle éco-responsable?

La viscose est souvent présentée par les marques comme une matière écologique et durable car elle est issue de fibres naturelles de bois (souvent du bambou ou de l’eucalyptus). Cependant, sa conversion chimique est un processus très polluant, de la plante à la transformation en fibre.

La culture de la plante (coton, bambou ou eucalyptus) requiert dans la plupart des cas l’utilisation de pesticides et d’insecticides, ainsi qu’une grande quantité d’eau et participe à la déforestation.

Pendant la transformation de la plante en fibre, des solvants chimiques sont utilisés pour transformer les fibres naturelles, générant des déchets nocifs perturbant nos écosystèmes. Elle demande également une quantité importante d’eau et de cellulose de bois, participant ainsi à la déforestation au profit de monocultures intensives de forêts destinées à son exploitation. Enfin, elle est généralement produite dans des pays où la réglementation des conditions de travail est moins développée qu’en Occident.

La viscose traditionnelle, c’est à dire non certifiée, n’est donc pas une matière éco-responsable. Il existe quelques alternatives plus responsables que la viscose traditionnelle.

Quelles sont les alternatives à la viscose?

Le Tencel (ou lyocell) est une fibre cellulosique tout comme la viscose mais dont le processus de fabrication est breveté et recycle 99% de la soude caustique utilisée dans le processus chimique de fabrication. Cela permet d’utiliser à la fois moins de ressources en eau (5000 litres d'eau pour produire 1kg de coton, moins de 1000 litres pour le Tencel) et de rejeter moins de déchets chimiques dans les eaux usées.

La viscose EcoVero® est un type de viscose issu de bois durable provenant de forêts labellisées FSC ou PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières.) Le tissu est fabriqué en Autriche par la société Lenzing, reconnue pour ses pratiques d'approvisionnement durable.

Il existe d’autres fournisseurs de stocks dormants de tissus, qui se sont développés ces dernières années, mais Nona Source présente de vrais avantages comme une certaine traçabilité des tissus. Nous avons en effet l’information complète sur la composition de chaque tissu, ainsi que sur le pays d’origine du tissage de la matière. C’est déjà très bien pour de l’upcycling, certains fournisseurs n’ayant pas du tout ces informations.

En revanche, nous n’avons pas forcément l’information sur le pays d’origine de la matière première, ni sur les éventuels labels du tissu, mais Nona Source travaille sur le développement de ces informations.

Pourquoi nous utilisons de la viscose chez Facettes?

Nous n’utilisons que des matières upcyclées issues de stocks dormants de maisons de luxe françaises et italiennes, qui sont des stocks normalement destinés à être jetés. Nous avons banni les matières synthétiques qui participent à la pollution micro-plastique : nous sourcons donc des matières naturelles principalement et quelques matières artificielles, dont la viscose fait partie.

Notre veste bleu marine en crêpe est confectionnée dans un crêpe cady de viscose, une matière à la fois fluide et lourde, qui se tient, à l’aspect mat très élégant.

Notre blazer d’été en twill est lui composé d’un twill de lin et viscose mélangés, pour une matière à la fois légère et élégante, à l’aspect du lin, mais qui se froisse moins grâce à la viscose.

Nous n’utilisons que de la viscose surcyclée, qui reste une viscose traditionnelle, mais revalorisons des matières déjà existantes.

L’ucpcyling permet de limiter les déchets, de limiter l’utilisation de ressources naturelles, ainsi que d’éviter un processus d’industrialisation à l’impact environnemental lourd.

Consultez notre guide de matières upcyclées pour découvrir toutes nos matières et couleurs sourcées pour nos collections en série limitée.